Amical européenne du persan et exotic shortair

Recherche

Actualités

Assurance Chat Fidanimo

Nous vous invitons à comparer les différentes offres d’a...

    Expert en assurance chat Les chats sont des compagnons pleins d’affecti...

Eleveurs de persans et exotics shorthair

Nombreux chatons disponibles

Tous les chatons à la vente

Nos entreprises partenaires

royal canin

genindexe

fidanimo

Détermination du groupe sanguin chez le chat

 Lu pour vous sur le site Amicale Belge du Chat asbl
Interview du Dr J. Leidinger par P.M. von Granbusch

Le Dr Judith Leidinger a consacré la plus grande partie de ses recherches (au laboratoire de médecine vétérinaire IN VITRO de Vienne) à la détermination des groupes sanguins chez les chats.


Quels sont les différents groupes sanguins chez les chats et comment sont-ils constitués ?

Dr LEIDINGER : Les groupes sanguins sont définis par des structures (antigènes*) à la surface des globules rouges. Ces structures sont fixées génétiquement et sont héréditaires. Nous connaissons trois groupes sanguins différents chez les chats qui, comme dans le cas des êtres humains, sont appelés A, B et AB. Jusqu'à présent aucun groupe 0 n'a pu être déterminé chez les chats. La signification du terme « groupe sanguin » est principalement liée à une protéine naturelle (anticorps*) contenue dans le sérum sanguin. Ces anticorps s'opposent à ceux des autres groupes sanguins. Les chats du groupe B possèdent des anticorps très efficaces contre les globules rouges du groupe A, tandis que les chats du groupe A possèdent, majoritairement, de « faible » anticorps contre les globules rouges du groupe B. Si, par exemple, les anticorps d'un chat du groupe B sont mis en contact avec les globules rouges d'un chat du groupe A ceux-ci seront détruits. Contrairement aux chiens, les chats entre l'âge de 6 à 10 semaines produisent spontanément des anticorps et ce même s'ils n'ont pas été en contact avec du sang d'un autre groupe.


Comment les chats héritent-ils d'un groupe sanguin ?

Dr LEIDINGER : D'après les différentes analyses réalisées sur un grand nombre de pedigree, nous savons que le groupe sanguin est acquis par un processus héréditaire simple.
Selon les recherches actuelles, le groupe A est dominant par rapport au groupe B. Cela veut dire que si un chat est reconnu du groupe B, il est nécessairement homozygote pour ce gène (BB). Par contre, si un chat est du groupe A, il peut être soit homozygote (AA) soit hétérozygote (AB). Dans ce dernier cas le chat du groupe A est dit « porteur » du gène* récessif B. Actuellement, il est impossible de déterminer par un test sanguin si un chat du groupe A est homozygote ou hétérozygote, on peut seulement le découvrir en analysant les pedigrees. Selon les connaissances actuelles les groupes A et B sont allèles* du même locus*. Donc, en accouplant deux chats du groupe B ont obtiendra toujours des chatons du groupe B tandis que deux chats homozygotes du groupe A produirons invariablement des chatons du groupe A (homozygotes eux aussi).
Exemples du caractère héréditaire des groupes sanguins :
A) Un chat homozygote A avec un chat du groupe B.
On obtient: 100 % de chatons phénotype ment du groupe A mais tous porteurs du gène récessif B. (donc AB)
B) Un chat hétérozygote A avec un chat du groupe B.
On obtient: 50 % de chatons AB et 50 % de chatons du groupe B.
C) Deux chats hétérozygotes du groupe A.
On obtient: 50 % de chatons AB, 25% de chatons AA et 25% de chatons du groupe B.


Comment les groupes sanguins sont-ils répartis et pourquoi y a t'il une augmentation sensible de chats du groupe B dans certaines races ?

Dr LEIDINGER : Le groupe sanguin dominant est le groupe A suivi du groupe B puis enfin apparaît de manière plus isolée le groupe AB, mais il vaudrait mieux ne pas favoriser ce dernier. Selon les analyses effectuées sur plusieurs milliers de chats aux Etats Unis et en Europe la distribution des groupes sanguins semble à la fois dépendre autant des reproductions que des différences régionales. La majorité des chats de gouttière sont du groupe A. Chez les Siamois et autres races apparentées (Burmese, Ocicat, Oriental) il n'a pas encore été découvert de chat du groupe B. Chez les Maine Coon et les chats des forêts Norvégiennes la proportion de chats du groupe B est inférieure à 5%. Les Abyssins, Somali et Persans présentent 5-25 % de sujets du groupe B tandis que 25-50 % des British, Exotic et Devon Rex sont du groupe B. L'apparition du groupe sanguin B n'est pas facile à expliquer. Probablement est-il apparu à certains endroits par voie de mutation génétique. Une chose est sûre si on croise une race à fort pourcentage de groupe B avec une autre race, avec le temps la proportion de groupe B dans cette dernière sera sensiblement augmentée. Les chats de gouttières européens présentent une proportion extrêmement faible d'individus du groupe B par rapport aux Persans et autres poils mi-longs issus d'eux. (remarque de P.M. GRANBUSCH : afin d'obtenir les nouvelles couleurs chocolat, lilac et colourpoint chez les british shorthair on les a croisés avec des Persans, ce qui a très probablement contribué de manière involontaire à augmenter leur pourcentage de chats du groupe B.)


Quelle est l'importance de connaître le groupe sanguin de ses chats ?

Dr LEIDINGER : La connaissance des groupes sanguins de ses chats est utile pour deux raisons au niveau clinique, 1° en cas de transfusion sanguine et 2° afin d'éviter la naissance de chatons d'un groupe incompatible avec celui de la mère. Si on transfuse un chat du groupe B avec du sang de groupe A cela amènera de sérieux problèmes d'incompatibilité. Le second cas de complication liée à une incompatibilité de groupe est souvent responsable de chatons malades au sein d'une portée. Cette complication se manifeste sous forme d'anémie (destruction des globules rouges) pouvant entraîner la mort.


Quels chatons sont en danger ?

Dr LEIDINGER : Les chatons du groupe A issus d'une femelle du groupe B et d'un mâle du groupe A.
Pour les races qui ont un pourcentage de chats du groupe B excèdent les 10 % la possibilité de voir apparaître ce genre d'incompatibilité sanguine ne doit pas être sous-estimée.


Pourquoi les globules rouges des chatons sont-ils détruits et qu'est-ce que cela implique ?

Dr LEIDINGER : Les chatons en question sont nés en bonne santé mais ils reçoivent les anticorps de leur mère par l'intermédiaire du premier lait (colostrum), ce qui entraîne la destruction de leurs globules rouges. Comme nous l'avons dit plus haut les chats du groupe B possèdent des anticorps très agressifs contre les globules rouges du groupe A (en théorie l'inverse devrait être aussi vrai, mais dans la pratique on constate que les chatons du groupe B issus d'une mère du groupe A résistent beaucoup mieux car les anticorps de leur mère semblent moins efficaces).


Que peut-on faire pour éviter la mort de chatons à cause d'une incompatibilité de groupe ?

Dr LEIDINGER : En déterminant le groupe sanguin de tous ses reproducteurs et en accouplant uniquement ceux qui ont un groupe identique on peut réduire la perte de chatons. Pour les races présentant moins de 5 % d'individus du groupe B, il est recommandé de ne pas utiliser ces derniers dans le programme de reproduction et ce afin d'éviter des problèmes futurs d'un point de vue génétique. Que dois-je faire si j'ai une portée à risque (mère groupe B et père groupe A) ? La meilleure chose à faire serait de déterminer le groupe sanguin de chaque chaton à partir du sang de son cordon ombilical et d'empêcher les chatons du groupe A de prendre le lait maternel pendant les deux premiers jours. Pendant cette période les chatons du groupe A peuvent être soit nourris de manière artificielle soit confiés à une nurse du groupe A. Après cette période, les chatons ne courent normalement plus aucun danger car la paroi de leur intestin est devenu imperméable aux anticorps de leur mère. S'il n'y a pas de vétérinaire présent à l'accouchement (et donc pas de possibilité de déterminer le groupe sanguin des chatons) l'éleveur peut procéder au test appelé le « test du coton ». Ce test consiste à masser, toutes les deux heures, l'estomac des chatons dans le but de les faire uriner. Avec une boule de coton on essuie doucement la région anale du chaton ce qui permet d'observer la couleur de l'urine (normalement incolore). Si l'on constate une couleur brunâtre de l'urine c'est qu'il y a un problème sanguin. Dans ce cas, il est bien de séparer le chaton en question de sa mère et de procéder comme mentionner plus haut. Il sera néanmoins nécessaire de faire examiner l'animal par un vétérinaire car il peut avoir besoin d'un traitement médical spécifique.


Pourquoi le colostrum est-il si dangereux en cas d'incompatibilité de groupe sanguin ?

Dr LEIDINGER : Parce qu'il contient, dans le cas envisagé ici, une haute teneur en anticorps anti-A qui peuvent détruire les globules rouges d'un chaton du groupe A.


Pourquoi le bout de la queue des chatons survivants peut-il mourir au bout d'1-2 semaines ?

Dr LEIDINGER : La mort du bout de la queue du chaton est le résultat d'une réaction immunologique (réaction antigènes anticorps). Le bout de la queue est rempli de vaisseaux sanguins très fins. Si une réaction antigènes anticorps se produit à cet endroit le bout de la queue ne sera plus alimenté en sang frais et finira par « mourir », ce qui entraînera parfois une nécrose* des tissus.


Peut-on utiliser les chats de groupe B comme reproducteurs dans son élevage ?

Dr LEIDINGER : Le groupe sanguin B n'est pas une tare, il s'agit simplement d'une caractéristique de l'individu (comme le fait d'avoir les yeux bruns ou les yeux bleus), toutefois chez les chats cette caractéristique à des implications au niveau reproductif et clinique. Voilà pourquoi, de manière générale la femelle du groupe B ne devraient se reproduire qu'avec des mâles du groupe B.


Comment détermine-t-on le groupe sanguin d'un chat ?

Dr LEIDINGER : Pour déterminer le groupe sanguin le vétérinaire prélève 1-2 ml de sang (0,4 ml chez un nouveau-né) qui sera envoyé dans un laboratoire pour analyse. La détermination du groupe sanguin est obtenue par un test qui se base sur la disposition (la façon de se grouper) des globules rouges.


Quelle proportion de groupe A et B avez-vous trouvé lors de vos recherches sur les chats de races ?

Dr LEIDINGER : En Autriche, 18 % des Persans sont du groupe B et 30 % des British sont également de ce groupe. En terme de population génétique on peut dire que 1 British sur 5 et 1 Persan sur 7 peut engendrer une portée à risque.


Qu'est-ce qui vous a poussé à orienter vos recherches sur les groupes sanguins ?

Dr LEIDINGER : J'ai toujours été une vraie fan de chats. Lors d'un congrès en 1991, j'ai rencontré le professeur URS GIGER dont je suis devenue plus tard la collaboratrice. Jusque là il n'y avait jamais eu de recherche sur le sujet en Autriche. J'ai donc simplement voulu savoir si la distribution des groupes sanguins était identique à celle relevée aux Etats Unis. tout en étudiant leurs conséquences au niveau de la reproduction. A la fin de mes recherches il est apparu clairement que les données recueillies en Autriche étaient similaires à celles des Etats Unis.


En conclusion

- Les mâles du groupe B peuvent être croisés avec des femelles A et B sans exception.
- Les mâles du groupe A doivent être croisés uniquement avec des femelles A.
- Les femelles du groupe B doivent être uniquement croisées avec des mâles B.
- Les femelles du groupe A peuvent être croisées avec des mâles A et B sans exception.

Glossaire * :
- Allèles : Deux gènes situés au même endroit de deux chromosomes analogues sont dits allèles.
- Anticorps: Substance synthétisée par les cellules et capable de se fixer spécifiquement sur un antigène.
- Antigène : Substance chimique isolée ou portée par une cellule, qui, introduite dans un organisme peut provoquer une réaction spécifique du système immunitaire visant à la détruire ou à la neutraliser.
- Chromosome: Elément du noyau des cellules, formé d'une longue molécule d'ADN associée à des protéines.
- Locus : Emplacement d'un gène sur son chromosome
- Gène : Partie d'ADN transmis héréditairement et participant à la synthèse d'une protéine correspondant à un caractère déterminé.
- Nécrose : Mort d'une cellule ou d'un tissu à l'intérieur d'un organisme vivant.